Enquête sur une altercation entre prêtres devant l'église St Pierre de Melle


Les faits

  Le 5 avril 1598, frère Mathurin Naulet  (OSB), prieur de St Pierre de Melle (dépendance de l'abbaye de Saint Maixent), se prépare à remplir son office de prieur, en l'occurrence célébrer une messe. Cette messe a été annoncée, et plusieurs fidèles l'attendent. Mais le prieur est pris à partie par le prêtre François du Tillet et son frère Nicolas, qui le menacent et lui interdisent d'entrer dans son église. Mathurin Naulet porte plainte devant la juridiction ecclésiastique compétente, l'official de l'évêché de Poitiers. Une semaine plus tard deux juristes mellois  interrogent sur place la victime et ses témoins.

DSC00035

L'église Saint Pierre aujourd'hui. La place était au XVIème siècle le cimetière paroissial.
L'altercation a dû se produire parmi des rangées de tombes médiévales.

DSC00039DSC00055








Les silences de l'enquête

  Les témoignages recueillis contiennent de curieuses lacunes, ils semblent éviter soigneusement d'entrer dans le vif du sujet. L'altercation nous est présentée comme une agression gratuite, inexplicable.

   Or il apparaît que Mathurin Naulet s'attendait à rencontrer des difficultés : il a loué les services d'un jeune marchand de Saint Maixent, Louis Guillemain, pour "lui vouloir faire compagnie et assistance". Il a la présence d'esprit, en pleine altercation, de prendre à témoin les assistants des violences qu'il subit. Manifestement il n'ignorait pas que les frères du Tillet lui en voulaient.

  Que lui reprochent-ils ? Problème de mœurs ou d'argent, rivalité pour un bénéfice, soupçon d'hérésie ? Ils le traitent de "moine renié, forban, méchant". Ils veulent l'empêcher de célébrer la messe, et assurent en avoir reçu la charge de l'évêque de Poitiers et de son grand vicaire.  Pourtant ils le laissent aller célébrer la messe à Saint Hilaire, et Mathurin Naulet n'hésite pas à porter plainte devant le tribunal de l'évêque. Le motif de leur animosité ne doit pas être d'ordre doctrinal, mais il reste décidément opaque.

  Mathurin Naulet se présente devant Saint Pierre le dimanche matin à 9 heures, mais il est arrivé de Saint Maixent samedi soir. Où a-t-il passé la nuit ?

  On n'évoque pas non plus la relation existant entre l'église Saint Pierre et le "soi-disant prêtre" François du Tillet. Le sacristain déclare que ce dernier a "emporté la clef".  Il s'est donc comporté donc comme le responsable légitime du sanctuaire, prieur ou curé, et il est probablement curé en titre de la paroisse Saint Pierre.

Les témoins

  A part le sieur Louis Guillemain, jeune marchand saint-maixentais payé par Mathurin Naulet pour l'accompagner, tous les témoins sont des tisserands. Certains ont assisté à l'altercation depuis leur maison, d'autres étaient venus assister à la messe du prieur. Le faubourg Saint-Pierre apparaît comme un quartier d'artisans densément peuplé.

Et le problème religieux ?

  Il y a quelque chose d'un peu irréel dans toute cette histoire, quand on sait par ailleurs que la population de la paroisse Saint Pierre de Melle était à la même époque massivement acquise au protestantisme.
   Selon le colonel Wieme (article sur l'archiprêtré de Melle publié dans le BHSH des deux-Sèvres), en cette même année 1598, le nouvel archiprêtre réclame et obtient d'être dispensé des rituels de prise de possession : il argue que les églises de Melle sont toutes détruites, et que sur place personne n'a voulu lui adresser la parole, parce que toute la population est protestante.  (je n'ai pas vu ce document, peut-être le colonel Wieme a-t-il fait une erreur sur la date ?)

 
 


information_secrette



Informations secrettes faictes par nous, Séraphin Nepveu et Jehan Marsac, sergent et notaires royaulx à Melle, à la requeste du procureur de l'oficial de Poictiers et de frère Mathurin Naulet, religieux proffets de l'ordre Sainct Benoist et prieur du prieuré de Sainct Pierre de Melle, à l'encontre de messire Françoys du Tillet, prestre, et maistre Nicollas du Tillet, frère, de et sur certains excès crimes et délicts empeschements faicts commis et perpétrés par lesdicts du Tillets encontre dudict Naullet voulant faire sa charge.

A laquelle information et audition des tesmoings avons proceddé ce jourd'huy douziesme Apvril mil cinq cens quatre vingts dix huict comme il s'ensuyt. 

Frère Mathurin Naulet, religieux profex de l'ordre Sainct Benoist et prieur du prieuré Sainct Pierre de Melle.

Le serment par luy sur ce faict et presté ayant la main sur la poistrine, ce complaignant à Dieu et à nostre mère Saincte églize, et à monseigneur le révérend evesque et nostre pasteur de Poictiers, De ce empeschement et injures que luy ont faicts messires Françoys du Tuillet, soy disant prebstre, et Nicollas du Tillet son frère, et par espécial le dimanche cincquiesme jour du présant moys d'apvril mil cinq cens quatre vingts dix huict, en la présence de sieur Loys Guillemain, marchant demeurant en la ville de Sainct Maixant, et plusieurs aultres habitans de la parroisse de Sainct Pierre de Melle.

C'estoit présanté devant ladicte églize de Sainct Pierre, en espérans d'y entrer pour faire le Service et célébrer la messe et s'acquiter de son debvoyr, auroit trouvé la porte fermée, au moyen de quoy s'en estoit retourné chez le sacrestain dudict lieu, qui luy auroit dict que messire Françoys du Tillet l'auroit emportée.

DSC00034

Le prieur Mathurin Naullet "c'estoit présanté devant ladicte églize de Sainct Pierre" mais "auroit trouvé la porte fermée"

Et, regardant vers le cimetière comme on vient dudict Melle, vit venir ledict maistre Françoys du Tillet et son frère. Auroit ledict complegnant prins les ornemens. Apréhanda tellement ceste viollence que cella luy fist perdre tout jugement qu'il avoyt de faire la messe ledict jour et faire les exortations. Luy impropérant par oultre qu'il estoit ung moyne renyé, ung forbain et un meschant, et qu'il avoyt méritté d'estre bien chastié. Disant par oultre qu'il avoyt charge de messieurs les évesques de Poictiers et son grand vicaire de l'empescher de dire et célébrer la messe et d'entrer en ladicte églize, et qu'il s'asuroyait que ledict complegnant ne feroit pas long séjour à Melle. Et plusieurs aultres parolles luy furent dictes par lesdicts du Tillets, dont il n'est à présent mémoratif.

Et desquels excès et empeschements y a dessus ledicts Naulet complegnant en demende et requiert justice. C'est ce qu'il dict estre vray, l'ateste et afferme en son âme, et c'est soubs signé en la mynutte de ses présantes. 

DSC00047

Injures et menaces ont été proférées sous l'oeil bienveillant du Christ en majesté


Sieur Louis Guillemin, marchant, demeurant en la ville de Sainct Maixant, aagé de vingts six ans.

Serment faict de dire véritté, interrogé sur les excès faicts commis et perpétrés par maistre Françoys et Nicollas du Tillets frère ledict maistre Françoys soy disant prebstre.

Et, en huy à huict, a requis sa personne frère mathurin Naullet, religieux Sainct Benoist et prieur du prieuré de Sainct Pierre de Melle. Dict que, dès le samedy quatriesme du présant moys d'apvril cinq cens quatre vingt dix huict, il auroit esté payé et requis par icelluy Naulet luy vouloyr faire compaignie et assistance jusques en ce lieu de Melle de la parroisse de Sainct Pierre, duquel lieu il luy auroit desclairé estre prieur, et ce aux fins pour y faire le service divin, dont à ce ce seroit accordé ledict déposant.

Et ensemblement seroyent venus et arrivés en cedict lieu de Melle, ledict jour de samedy sur le soir, par le moyen de quoy n'auroit peu entrer en icelle dicte églize. Aussy que à ce lesdicts du Tillets y auroyent donné empeschement, disant que ledict Naulet n'y entreroit et n'y avoit que faire. L'empeschèrent bien d'y entrer, voyre de venir audict lieu, disant, luy portant la main près du visage, [qu'] ils luy coupperoyent bien le chemin de Sainct Maixant, et qu'ils avoyent assez d'amis pour ce faire. Et de faict, luy portant, comme dict-il, la main à la barbe, disoyent qu'ils luy arracheroyent, mesmement ledict maistre Nicollas du Tillet. Et en ce faisant estoyent en grande collère, jurant et blasphément à nommer souvent le nom de Dieu.

Et feut ledict Naulet contrainct à retirer, et ne faire pour cedict jour-là ledict service, ains feut le faire en l'église en l'églize de Sainct Hillaire.

Qui est ce qu'il dépose et a signé. 

DSC00045

DSC00044












Jacques Brangier, texier en toille, demeurant au faulx bourg de Sainct Pierre de Melle, aagé de quarante sept ans ou envyron.

Serment faict de dire et déposer de véritté, dict et dépose estre bien mémoratif que huy à huict jours, s'en allant vers l'églize de Sainct Pierre envyron les huict à neuf heures, estant près et devant la porte de ladicte églize Sainct Pierre, où y avoit plusieurs aultres habitans en espérance d'aller au service, qu'il a cy devant veu fixé par maistre Mathurin Naulet prieur dudict prieuré. Et estant lors à la porte de ladicte églize, comme aussy estoyent maistre Françoys et Nicollas du Tillets frère, avoyent veu comme iceulx du Tillets avoyent empeschés l'entrée en ladicte églize audict Naulet, estant la porte fermée, et ce tousjour fermée parlant à icelluy Naulet qu'il n'y entreroit point, et qu'ils l'en empescheroyent, et en sçauroyent bien le moyen.

Par le moyen de quoy feust contrainct ledict Naullet se retirer, et print lors son chemin vers l'églize de Sainct Hillaire, où il y fist la prédication.

Et dict par oultre que aulcuns desdicts habitans estant lors devant ladicte églize luy dirent bien que les dessusdicts avoyent bien hué d'aultres grosses parolles, et que audict Naulet l'on luy auroit porté la main à la barbe, disant qu'ils luy arracheroyent. De ce en print ledict Naulet les assistants à tesmoings.

Qui est tout ce qu'il dict dudict faict, et a déclairé ne sçavoyr signer.


Micheau Ponchon, texier en toille, demeurant en la maison de Jehan Fouchier au faulx bourg de Sainct Pierre de Melle, aagé de vingts troys ans ou envyron.

Serment faict de dire et déposer de véritté, dict que aujourd'huy y a huict jours quatriesme du présant moys d'apvril, envyron les huict à neuf heures du matin, estant en la maison de son père, size près le cimetière dudict lieu, proche de l'églize dudict lieu de Sainct Pierre, il auroit veu et aperçeu à la porte de ladicte églize les nommés maistre Françoys et Nicollas du Tillets frère, religieuse personne frère Mathurin Naulet, prieur dudict Sainct Pierre, et plusieurs habitants de ladicte parroisse, qui estoyent là attendant le service qui avoyt accoustumé ce faire en ladicte églize.

Mais furent contraincts ce retirer sans en avoyr aulcuns, au moyen du débat et dispute qui seroit advenu lors entre eux et ledict Naulet. Et que, voulant ledict Naulet entrer en ladicte églize et y faire le service, comme il avoyt de coustume pour et au moyen nom du curé de ladicte églize et parroisse, à ce luy fust donné empeschement par lesdicts du Tillets. Lesquels s'adressant fort furent souvent audict Naulet, soy tenant vers la porte de ladicte églize, et ayant icelle fermée à clef, luy dirent qu'il n'y entreroit point, et l'empescheroyent bien, voyant que luy présantant le poing, qu'il luy arracheroit la barbe. Et de faict icelluy maistre Nicollas du Tillet poussant ledict Naulet, de telle sorte qu'il feust contrainct de retirer, pria et requist les assistans d'eux ce resouvenir de ce qui luy estoit ainsy faict, et les en prenant à tesmoings.

Au moyen de quoy ne ce fist ledict jour en ladicte églize aulcun service divin ne prédication..

Qui est ce qu'il dépose, et déclaire ne sçavoyr signer.


Ainsy signé S Nepveu, sergent royal ordinaire, et Marsac notaire royal.

Ledict promoteur a requis que lesdicts du Tillets soyent adjournés à comparoyr en personne, pour venir respondre à ses demendes fins et conclusions, et dudict Naulet party civille.

Faict à Poicters, le quinziesme jour d'apvril mil cinq cens quatre vingts dix huict.

Ainsy signé A Pellisson, promotheur susdict. 

Veu par nous lesdictes charges et informations faictes à la requeste du promotheur de la court de céans, et du sieur Mathurin Naulet, prieur du prieuré de Sainct Pierre de Melle, party civille demendeur, en excès crimes et délicts, à l'encontre de messire Françoys du Tillet prebstre et maistre Nicollas du Tillet, sieur deffendeur, avecq le réquisitoyre dudict promotheur.

Avons ordonné que lesdicts du Tillets seront cittés à comparoyr en personnes suyvant ladicte réquisition.

Faict à Poictiers, le quinziesme jour d'apvril mil cinq cens quatre vingt dix huict.

Ainsy signé J Gaillard.

DSC00040


manuscrit des Archives Départementales de la Vienne

photos Anne Brun - lecture François Vareille

photos de l'église Saint-Pierre @ Pascal Desbois